Le livre que personne ne vous conseillera (à part le vendeur)

Il existe un livre absolument génial sur l’éducation. Un livre épais mais bon comme un kouign-amann. Vous connaissez, le gâteau breton avec 75% de beurre et 75% de sucre. On le déguste trop vite, on se sert une dernière fois par gourmandise et paf ! On cale. On ne peut plus avaler une miette. Là c’est pareil, il faut le lire tranquillement. S’arrêter avant l’indigestion. N’y revenir qu’en cas de petit creux.

A qui s’adresse ce livre ? A celles qui prennent conscience, leur enfant grandissant, de l’immensité de la tâche (à vie) qui les attend. A celles qui se sentent nulles ou qui croient qu’elles sont de mauvaises mères si elles ne donnent pas ceci ou cela à leur enfant. Continuer la lecture de Le livre que personne ne vous conseillera (à part le vendeur)

Elever son enfant avant ou après ses 3 ans, quelle différence ?

Cela fait trois ans que vous vous occupez de votre enfant. Vous prenez soin de lui depuis sa naissance, vous sacrifiez vos journées (vos nuits aussi) pour lui.

Vous lui avez appris à marcher et à parler, à dire « bonjour, pardon, merci, s’il-te-plaît », à ne pas pleurer pour un petit bobo. Vous lui avez montré comment se laver les mains et le visage (en évitant de laver la salle-de-bain en même temps), comment se tenir à table, à quoi servent la fourchette et la cuillère, à ne pas renverser son verre. Vous l’avez accompagné aux toilettes pendant 6 mois pour qu’il fasse « l’apprentissage de la propreté ». Maintenant il a 3 ans, c’est un grand. Et c’est uniquement grâce à vous.

Mais alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Continuer la lecture de Elever son enfant avant ou après ses 3 ans, quelle différence ?

Mon avis sur : Manuel de survie d’une mère de famille…

Comment tenir sa maison en ordre et son âme en paix, c’est la suite du titre complet du livre. Traduction de A mother’s Rule of Life – How to bring order to your home and peace to your heart.

Si je ne devais conseiller qu’un seul livre à qui veut gérer sereinement son foyer tout en gardant ses petits à la maison, ce serait sans hésitation celui de Holly Pierlot. Cette mère de famille canadienne et catholique nous change un peu de John Gray (Les hommes viennent de Mars, les fommes viennent de Vénus) ou de Gary Chapman (Les langages d’amour des enfants).

Continuer la lecture de Mon avis sur : Manuel de survie d’une mère de famille…