Arrêter de fumer (sans souffrir)

Pour toutes celles qui veulent devenir de futures « ex » fumeuses.

Vous faites peut-être partie de ces nombreuses mères qui fument. Et vous culpabilisez… En fait, non, vous ne culpabilisez pas. Et vous n’avez pas tort. Parce que ce n’est ni un péché ni un vice. Et ça ne va pas vous tuer. Juste vous pourrir l’existence : )

La cigarette est une dépendance (une drogue) qui vous fait miroiter une pause dans la journée. Sauf que cette pause, avec les enfants, elle devient compliquée.  Ce moment de détente si précieux auquel on a droit, est de plus en plus rare et pénible. Et parfois on craque. On pleure. Mon Dieu, tout ce qu’on voulait, c’était juste un petit « café-clope » tranquille.

Je peux témoigner, j’ai démarré à 14 ans, fumé pendant 15 ans, jusqu’à 1 paquet et demi par jour, interrompu à chaque grossesse, repris après. Jusqu’au troisième enfant. Puis un jour, enfin, j’ai été motivée. Par des raisons pécuniaires : je me plaignais de ne pas pouvoir acheter de lave-vaisselle jusqu’à ce que je réalise que je fumais un lave-vaisselle chaque mois.

Je me suis souvenue d’un livre que j’avais acheté au lycée : La méthode simple pour en finir avec la cigarette. Dans la famille des livres « je veux changer de vie », je demande le père, Allen Carr.

Ça a marché. Plus une seule cigarette. Merci Allen.

Si vous fumez, si vous en avez assez et que vous m’enviez, n’hésitez pas. Il est fait exprès pour ceux qui n’ont aucune volonté. Il vous coûtera le prix d’un paquet. Ce livre vous libérera en douceur. Ni sevrage, ni patchs, ni bonbons.

Comment fonctionne sa méthode ? Par hypnose intellectuelle, ou auto persuasion. Plus simplement, c’est du « bourrage de crâne ». Quand vous avez terminé le livre, c’est fini. Une ou deux semaines à réciter des Ave Maria en cas de violente tentation et c’est bon, vous êtes sevrée. Je n’exagère pas. La seule condition est de se laisser guider par l’auteur, de lui faire confiance. Pas de le lire au contraire en faisant du mauvais esprit, dans le genre « pfff moi je suis plus forte, je vais pas me laisse influencer comme ça ».

Achetez-le. Lisez-le dès que vous le recevez, sans vous poser trop de questions. Et ne le prêtez JAMAIS.

Puis revenez nous voir dans quelques mois pour nous raconter. Si vous aussi, vous êtes une ex, commentez ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.